Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voyage de plusieurs mois en Amérique du sud, de l'Equateur à la Bolivie, en passant par les Galapagos, l'Amazonie, le Pérou, le Chili, la Patagonie et l'Argentine

11 Dec

PEROU - Chiclayo / Cajamarca / Trujillo

Publié par Anne et Romain  - Catégories :  #Pérou

 

¡ BIENVENIDOS A PERU !

 

Voilà déjà deux semaines que nous avons quitté l’Equateur. Nous voici de retour au pays des Incas après notre courte escapade de l’année dernière dans ce grand pays andin (2,5 fois la France en superficie). Sur une durée de trois semaines, nous avions pu visiter une grande partie du sud Pérou (Pisco et les îles Ballestas, Ica et ses dunes, Arequipa et le canyon de Colca, Puno et le lac Titicaca, Cusco et le Machu Pichu et enfin Puerto Maldonado et l’Amazonie). Notre arrivée depuis l’Equateur nous permettra donc de découvrir le nord du Pérou, une partie peu fréquentée par les voyageurs de courte durée mais extrêmement riche et variée en paysages et sites archéologiques pré-incas.

 

CHICLAYO
 

Nous avons posé nos sacs à Chiclayo, notre première ville étape péruvienne. Ce fut un soulagement de pouvoir enfin se reposer dans un lit après les 15 heures de bus parcourus depuis Loja en Equateur (avec notamment le passage de la frontière et toutes les formalités qui vont avec aux alentours de 3h du matin). Chiclayo est une grande ville de presque 600.000 habitants située non loin de l’océan pacifique. La ville ne nous a pas paru intéressante en elle-même, beaucoup de trafic routier et les bâtiments offrent peu de charme. Néanmoins, Chiclayo est un point de départ pour aller découvrir quelques sites archéologiques de grands intérêts situés à proximité de la ville : la tombe du Señor de Sipan et les Pyramides de Tucume.

Un peu d’histoire pour mieux comprendre l’intérêt des sites que nous avons visités et des photos qui vont suivre...


 

LES INCAS
 

Le Pérou est mondialement connu comme étant le pays des Incas, ce peuple qui à son apogée (en 1532) avait étendu ses frontières de la Colombie au nord et au sud jusqu’à la moitié du Chili et de l’Argentine actuels. A sa tête, l’Inca, considéré comme un demi-dieu descendant directement du soleil (Inti), régnait sur tout l’empire en concentrant à lui seul tout le pouvoir législatif et exécutif de la civilisation Inca.

Seule la noblesse était autorisée à lui adresser la parole. L’extraction et le travail des métaux précieux dont regorgent les Andes (or, argent, cuivre et platine) étaient exclusivement réservés à la confection des vêtements et bijoux royaux ainsi qu’à la décoration des temples liés à leur religion (culte du soleil, de la lune, de la terre, de l’éclair, de l’eau et des montagnes).

Qui n’a jamais regardé un épisode des "Merveilleuses cités d’or", où les conquistadors espagnols recherchent désespérément en Amérique du sud, des villes incas regorgeant d’or ?

Le Pérou de nos jours est un véritable eldorado pour les passionnés d’archéologie et d’histoire. On trouve du nord au sud des Andes péruviennes, un grand nombre de ruines témoignant du riche passé inca, dont la star principale, le Machu Pichu, ancienne cité perdue au sommet d’une montagne, est considérée comme l’une des 7 merveilles du monde.

Ce que l’on ignore souvent en revanche, c’est que les Incas n’ont jamais été vraiment seuls dans l’immensité du continent sud-américain. De nombreuses autres civilisations, parfois millénaires, étaient déjà installées à différents endroits du territoire avant d’être conquises, le plus souvent par la force, par les Incas.

 

 

LA CULTURE MOCHICA ET LE SEÑOR DE SIPAN
 

Le peuple Mochica était une de ces civilisations. Leur territoire s’étendait sur la côte nord désertique du Pérou de 100 ans avant JC et jusqu’à 800 ans après JC. Les mochicas sont une des cultures les plus remarquables du Pérou ancien en matière d’architecture, céramique et orfèvrerie. Leurs temples de forme pyramidale étaient entièrement construits en brique d’adobe (mélange d’argile et de paille).

En avril 1987, un groupe d’archéologues entreprit la fouille d’une ancienne plateforme de pyramide mochica de plus de 30 mètres de hauteur située à Sipan, dans la vallée de Lambayeque. Quelques mois après le début des fouilles, les archéologues ont découvert la chambre funéraire intacte d’un important souverain mochica, une première dans l’histoire de l’archéologie.


PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo_8798.jpg
La tombe du Señor de Sipan


On estime que sa mort remonte à environ 1700 ans. A ses côtés, huit squelettes de serviteurs, maîtresses et guerriers étaient disposés autour du Seigneur paré de bijoux en or, argent, platine et pierres précieuses. A l’époque, lorsqu’un Seigneur mourrait, une partie de sa cour était obligatoirement sacrifiée pour l’accompagner et continuer à le servir dans sa vie après la mort. 

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo 8739
Réplique de la tenue d´un seigneur Mochica

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo 8770
Poterie Mochica

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo 8776

Poterie Mochica


PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo_8786.jpg
Poteries Mochica


PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo_8992.jpg
Fresque mochica

 

PYRAMIDES DE TUCUME


A 35 km au nord de Chiclayo, le site appelé "Vallée des pyramides de Tucume" est un vaste complexe de pyramides entièrement construites en adobe (26 pyramides au total) d’origine mochica. Le site est impressionnant par son étendu et malgré la dégradation subie par l’érosion depuis des siècles (pluie et vent), on reste surpris par la hauteur des pyramides qui aujourd’hui encore n’ont pas livré tous leurs secrets.

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo_8830.jpg
Pyramides de Tucume, on constate l´érosion subie

 

CAJAMARCA


La ville de Cajamarca est située à 2720 mètres d’altitude, dans la cordillère nord du Pérou. Cette grande ville, de près de 120 000 habitants, est vivante et possède une histoire que l’on se doit de vous raconter.

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---TrujilloF6380.jpg
Vue sur Cajamarca

Cajamarca fut fondée il y a plusieurs siècles par le peuple Cajamarca et est considérée comme le point de départ de la chute de l’empire inca.

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo_8956.jpg
Cajamarca, église San Francisco


La ville fut conquise en 1465 par les Incas dans leur interminable extension de territoire vers les Andes du nord.  En 1531, les conquistadors espagnols, avec Francisco Pizarro à leur tête (100 hommes et 37 chevaux), dans leur quête d’or et d’argent, débarquent à Tumbes, l’actuelle ville côtière du nord du Pérou. Très vite, ils apprennent par les populations rencontrées que l’Inca, le seigneur de ces terres, se trouve proche de Cajamarca. Désireux de rencontrer l’Inca Atahualpa, les espagnols font route vers cette ville. A leur arrivée, Atahualpa n’est pas dans la ville mais à quelques kilomètres de là, à Baños del Inca (ses thermes). Pizarro et ses hommes en profitent pour s’installer en ville et envoient une invitation à Atahualpa afin de s’entretenir avec lui sur la place centrale de Cajamarca. Atahualpa accepte et fait placer 20.000 hommes autour de la ville pour impressionner les espagnols.

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---TrujilloF6382.jpg
Cajamarca, à gauche le siège de l´Inca avec le signe du soleil juste en dessous

Le 16 novembre 1532, Atahualpa entre enfin a Cajamarca accompagné uniquement par quelques nobles et sa cour. Pizarro, bien qu’impressionné par l’armée inca entourant la ville, fait placer quelques canons à des endroits stratégiques et ordonne à ses hommes d’attendre son signal d’attaque, bien décide à capturer Atahualpa. On comprend que la conversation qui va s’en suivre entre Pizarro et Atahualpa va tourner cours. Les espagnols firent un véritable massacre des nobles incas présents tout en prenant soin de capturer Atahualpa vivant. L’armée inca, abasourdie en voyant un tel spectacle depuis les hauteurs, n’a pu réagir car seul l’Inca est habilité à la commander. Une fois capturé par les Espagnols, et ne pouvant compter sur son armée, l’Inca proposa de racheter sa liberté. Depuis la cellule dans laquelle il était retenu prisonnier, il promit de remplir d’or et d’argent la pièce jusqu’à hauteur de sa main levée.

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo 8841
Représentation de l´Inca monnayant sa liberté face aux espagnols.

Cette pièce, située à deux pas de la Plaza de Armas de Cajamarca est aujourd’hui appelée "Cuarto del Rescate". Pizarro accepte la proposition de l’Inca et neuf mois plus tard fait fondre l’intégralité du trésor amassé. Néanmoins, Pizarro ne respectera pas sa promesse et condamnera tout de même à mort Atahualpa (craignant que l’Inca ne rassemble ses troupes une fois libéré). Dans la religion inca, la vie après la mort ne peut se faire si le corps est brulé. Pour éviter cela, Atahualpa accepte de se convertir au christianisme au dernier moment et mourra par strangulation, échappant ainsi au bucher.

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo 8837
"El cuarto del rescate", pièce où était enfermé Atahualpa.

C’est ainsi qu’une centaine de conquistadors espagnols mit fin au règne de l’empire inca.

Aujourd’hui, la ville de Cajamarca est classée patrimoine historique et culturel des Amériques du fait de son histoire et de son architecture coloniale. Nous y avons passé trois journées, et avons visité le merveilleux site de Cumbe Mayo, las "Ventanillas de Otuzco" et les fameux termes del Inca, Baños del Inca.



CUMBE MAYO


Situé à 3500 m d’altitude, Cumbe Mayo est un ensemble de roches impressionnantes tant par leur hauteur que par le système hydraulique de l’époque précolombienne encore bien conservé.

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo 8873
Les rochers de Cumbe Mayo


Le terme "Kumpi Mayo" signifie en langue quechua "canal bien fait". On a pu admirer des canaux et aqueducs creusés dans la roche, dont l’eau était dirigée vers Cajamarca, des grottes ornées de pétroglyphes, des autels et pierres sacrificielles.
 
PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo_8856.jpg
Cumbe Mayo

Nous avons fait cette visite en compagnie d’une française, Hélène, et d’un québécois, Antoine. Nous déjeunerons tous les quatre dans un restaurant dit "typique", et seul Romain tentera cette fois, le cochon d’inde grillé. Puis nous nous séparerons en se souhaitant une bonne continuation. C’est toujours aussi plaisant de rencontrer des francophones, partager nos expériences, se donner les bons plans et les endroits à éviter. Le monde des routards est vaste !

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo 8894
Demi-cochon d´Inde grillé, bon appetit !

 

 

VENTANILLAS DE OTUZCO

 

Traduit littéralement "petites fenêtres d’Otuzco", ce site archéologique est un complexe funéraire qui s’étend sur près de 1600m2. Les cavités taillées dans la roche volcanique étaient utilisées par l'ancien peuple Cajamarca comme lieu de sépulture. De loin, le site ressemble à des abris troglodytiques, mais en s’approchant de plus près, on remarque que les cavités sont peu profondes. A l’intérieur, les archéologues ont retrouvé des ossements humains entassés accompagnés d’objets funéraires.

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo_8928.jpg
Ventanillas de Otuzco

 


BAÑOS DEL INCA


A 6 km de Cajamarca, nous arrivons aux Baños del Inca. C’est ici que l’Inca Atahualpa se reposait juste avant l’arrivée des espagnols à Cajamarca. L’architecture des piscines a conservé son originalité, et les eaux qui sortent du sol ont une température proche des 70 degrés Celsius. C’est à travers un bain de vapeur que l’on accède aux services et bâtiments les plus modernes des thermes : sauna, massages, piscines... Peut-être un peu trop moderne à notre goût, ça dénature le site inca... Dommage.

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo_8964.jpg
Sources d´eau chaude à Baños del Inca

 

 

TRUJILLO


Nous redescendons à des altitudes plus clémentes et passons deux jours à Trujillo, cité coloniale située sur la côte pacifique. C’est la 1ère fois que l’on peut admirer la conservation presque parfaite des bâtiments d’époque coloniale. Cette ville propre apparait comme étant prospère et des dizaines de casinos ont pris place dans les rues avoisinant la place centrale. Dans un pays où le seuil de pauvreté atteint des niveaux très élevés, voir des péruviens dépenser leur argent à perte dans les machines à sous est presque choquant.

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---TrujilloF6404.jpg
Trujillo, plaza de armas

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---TrujilloF6396.jpg
Trujillo, la mairie


PEROU---Chiclayo---Cajamarca---TrujilloF6393.jpg
Trujillo, maison coloniale


Nous avons profité de notre petit séjour pour aller visiter le site de Chan Chan, capitale de l’ancien empire Chimu. Cette cité de terre était la plus étendue au monde, avec une superficie de 14km2 sur laquelle se dressaient près de 28 palais et où vivaient environ 100.000 personnes. Seul le palais Tschudi fut restauré. Le peuple chimu a vécu près de 200 ans (1200 à 1400 après JC). Héritiers de la culture mochica, l’empire Chimu s’étendait sur toute la partie nord-est du Pérou jusqu’à Lima.

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo 9056
Chan Chan, habitations en pleine restauration


Jusqu’à sa conquête par les Incas, l’empire connut un riche développement grâce entre autres à son système d’irrigation qui permettait l’arrivée d’eau depuis la cordillère des Andes. Jusqu’au début du XXème siècle, la langue mochica se parlait encore sur la côte nord du Pérou. Lors de la conquête espagnole, le pillage des sites et des sépultures Chimus ont contribué à la raréfaction des objets trouvés par les archéologues. On estime aujourd’hui que la plus grande partie des trésors pillés par les espagnols fut d’origine Chimu.

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo_9065.jpg
Chan Chan, un étang en plein coeur de l´ancien palais


Nous avons terminé la journée par une ballade sur la plage de Huanchaco où les pêcheurs mettent à sécher au soleil leurs "caballitos de totora", sorte de petites embarcations constituées de roseaux utilisés depuis des siècles par les pêcheurs locaux.

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo 9077
Caballitos de totora

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo_9089.jpg
Caballitos de totora

PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo_9084.jpg
Plage de Huanchaco


PEROU---Chiclayo---Cajamarca---Trujillo 8980
Chien sans poils du Pérou
 

Nous faisons toujours route vers le sud, après être passés par Huaraz et Huanuco, nous sommes actuellement à Huancayo.

Commenter cet article

Caroline 18/02/2016 16:54

Excellent article sur les charmes de notre pays. Vous êtes toujours les bienvenus. Je vous souhaite pas eu de complications majeures dans vos voyages. Si vous revenez, je recommande d'utiliser ce site pour profiter de plus votre Voyage aventures https : //busportal.pe/es/rutas/pasajes-de-bus--cajamarca--trujillo Je trouve cela très utile pour économiser de l'argent et de choisir le bon bus sur le chemin de Cajamarca à Trujillo. Bonjour et bienvenue au Pérou (:

Oliv' 23/12/2009 18:52


Ola chicos!

Como estais ?!

J'ai été captivé par votre narration sur les civilisations péruviennes. J'ai l'impression d'avoir ouvert un livre d'histoire! lol. Vraiment passionnant en tout cas.

Et tjs autant de photos magnifiques.

J'en profite pour vous souhaiter un joyeux Noël, une bonne année... et surtout la santé (pas de grippe A!) ;-)

Hasta luego


ju 21/12/2009 17:32


Hola Romain (et anne) !

Parece que todo va bien por ustedes en Peru ! Disfrutan mucho de tu viaje y nos vemos... en los caminos del mundo !

Un abrazo
Ju


Mat'foot 17/12/2009 14:17


Toujours d'aussi belles photos....franchement chapeau !!!
Bon je vois que vous avancez bien...Tant mieux parce que le Ricard avec glaçons patagoniens, je compte bien le prendre avec vous ! Plus que 18j avant le départ et ensuite on vous retrouve ;o)
Continuez bien !!!


Armand 14/12/2009 23:01


merci pour les faits historiques!
Et oui Romain, le capitalisme (avec les casinos) attaque même le Pérou...
Et alors ce (demi) cochon dinde, c'était comment, ca a quel gout?
Bonne continuation!!!!!!


anne&romain 15/12/2009 03:45


Salut Armando, concernant le demi-cochon d´inde, une fois enleve la peau et les couches de graisse, il ne reste pas grand chose a manger ! Disons que ca a le gout du poulet mais faut vraiment pas
avoir un appetit d'ogre !!


Arnaud 12/12/2009 19:38


Ah le Pérou ! Très belle histoire que celle des Incas. J'ai jamais été trop fan des espagnols ;-), là ils me paraissent bien méchants, les vilains, tuer pour l'or, en même temps tellement d'autres
l'ont fait avant et après eux.
Belles photos, et merci pour toutes ces faits d'histoire. Comme on dit, je me coucherais moins con ce soir.
Bonne continuation.


À propos

Voyage de plusieurs mois en Amérique du sud, de l'Equateur à la Bolivie, en passant par les Galapagos, l'Amazonie, le Pérou, le Chili, la Patagonie et l'Argentine