Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voyage de plusieurs mois en Amérique du sud, de l'Equateur à la Bolivie, en passant par les Galapagos, l'Amazonie, le Pérou, le Chili, la Patagonie et l'Argentine

02 Dec

EQUATEUR / Conclusion / Réponses aux questions

Publié par Anne et Romain  - Catégories :  #Equateur

FIN DU VOYAGE EN EQUATEUR
 

Une fois le voyage aux Galápagos terminé, nous sommes redescendus vers le sud de l'Equateur et avons fait halte à Zaruma, tout petit village dont le nom en langue quechua signifie "tête de maïs". L'intérêt de cette petite ville, en dehors du fait qu'elle nous rapproche de la frontière péruvienne, est une ancienne mine d'or aménagée pour la visite touristique. A l'époque des Conquistadors, des tonnes d'or ont été extraites de cette mine pour être acheminées vers l'Espagne.


Mine d'or de Zaruma


Notre voyage en Equateur est terminé, il aura duré près de 2 mois et nous aurons pu parcourir quasiment toutes les parties de ce petit pays riche en paysages et cultures. La côte pacifique, les Andes, l'Amazonie…tout un patchwork de souvenirs variés. Nous prendrons un bus de nuit à Loja pour passer la frontière entre l'Equateur et le Pérou.
 
a952f40e058b0853c7bd89963c3cfe3c[1]
Equateur, principales villes visitées


REPONSES AUX NOMBREUSES QUESTIONS

 

Nous essayerons dans cet article de répondre à vos nombreuses questions posées pour la plupart par mail.
 
Nous avons privilégié les hôtels de basse catégorie mais toujours corrects. Dans les grandes villes, les prix sont forcément plus élevés, mais nous avons souvent pu négocier un rabais en restant plus d'une nuit. Les chambres n'ont pas le confort que l'on connait en Europe, mais tant que les lieux sont relativement propres et que le gérant est sympa, ça nous convient.
 
Lorsqu'on voyage de nuit pour rejoindre des villes situées à plus de 8 heures de route, l'hôtel que nous quittons le matin nous garde volontiers les sacs le temps de terminer la journée dans la ville et les alentours. Il faut néanmoins toujours garder avec soi les affaires importantes (passeports, CB, appareils photo et caméscope). Dans le bus, les sacs sont mis en soute, il ne faut rien y mettre de fragile. Les petits sacs sont toujours avec nous sur nos genoux. Beaucoup de vols se font pendant la nuit ou sur les longs trajets, il ne faut donc pas tenter les voleurs.
 
Les bus que nous avons pris sont locaux, ça nous a permis de voyager avec des moutons, des poules (entre autres) sur les toits, et parfois même des poussins dans le bus ! Les routes dans les Andes sont vertigineuses, il ne faut pas avoir le vertige quand on est situé près des fenêtres, et il faut faire confiance au chauffeur... même quand il y a une panne qui nous bloque en plein milieu de nulle part.
 
De nombreux vendeurs ambulants montent dans les bus à l'arrêt pour y vendre nourriture et boissons, il faut avoir la monnaie avec soi si on est vraiment affamé.
 
Le linge se lave facilement dans les villes, il y a des services de laverie qui évaluent le prix au kg. Nous aurions bien tenté de laver le linge dans le fleuve, en Amazonie, mais les moustiques nous en ont dissuadés ! Les services de laverie sont corrects et jusqu'à présent, il ne nous manque rien. Laver soi-même son linge est bien sûr plus économique, mais techniquement infaisable du fait de notre mobilité constante.
 
En conclusion, notre voyage se déroule tranquillement. Nous étudions notre petit guide de poche qui donne généralement les endroits les plus intéressants à visiter. Nous en parlons parfois au gérant de l'hôtel qui nous conseille ou nous déconseille certains endroits, nous allons à l'office de tourisme, puis nous décidons de partir quand l'envie nous prend.
 
Nous n'avons jamais dormi dehors, pourtant nous ne réservons rien à l'avance. Si l'on arrive en fin de journée, nous restons au terminal de bus dans la ville d'arrivée et téléphonons à quelques hôtels pour s'assurer de la disponibilité et du prix. Si nous arrivons dans la journée, nous cherchons nous mêmes un hôtel, sans téléphoner. N'étant pas en pleine période touristique, nous n'avons jamais eu de problèmes pour trouver un logement pour la nuit.
 
Pour les routards qui ont des questions d'ordre plus technique, n'hésitez pas à nous contacter par mail.
 
Nous remercions encore tous ceux qui pensent à nous de si loin, qui suivent notre blog et qui nous écrivent ! On se sent moins seuls !!
 
¡ Hasta pronto en Peru !

Commenter cet article

Arnaud 07/12/2009 19:21


Merci pour ces explications qui nous rassurent et ces précisions importantes ;-) Bon je suis un peu déçu, j'aurais pensé que vous faisiez plus de bivouac, à chasser les anacondas, pêcher à mains
nues et croquer des tarentules !! Mais bon un peu de confort ça ne se refuse pas !!
Faîtes bien attention, bisous.


Colbere MT 05/12/2009 15:49


Bonjour ma nièce, bonjour jeune homme!
Nous sommes de retour du Vietnam,encore un autre monde! Que de visages différents d'une même humanité, n'en déplaise à nos politiques et politiciens français qui agitent ici et actuellement "le
peuple" -en vue des prochaines élections- à partir d'un débat sur l'"identité nationale"!
Cette image est terrible et on imagine probablement très difficilement les souffrances de ceux qui ont travaillé là.
Continuez à déguster tout ce qui vous est donné de voir. C'est vraiment une très belle "expérience" que vous faites!
La bise à vous deux.
MT


Armand 03/12/2009 22:59


c'est marrant parce que le nom de la langue, le quechua, a été utilisé a des fins mercatiles: c'est une marque de vetement chez decathlon je crois...


Armand 03/12/2009 22:50


Merci c'est cool, nous on voyage grace a vous en sécurité, dans le canapé avec un coca! Merci! ;)


À propos

Voyage de plusieurs mois en Amérique du sud, de l'Equateur à la Bolivie, en passant par les Galapagos, l'Amazonie, le Pérou, le Chili, la Patagonie et l'Argentine